Page d'accueil

Syndicat général de l'Éducation nationale
et de la Recherche publique

Bienvenue sur Logo Sgen+

| Accueil | Annuaire des Sgen | Chronothèque | Contact |

Second degré Premier degré Personnels de Direction Biatss Enseignement Agricole Public
Accueil >> Second degré >> Les infos de votre académie
Lire aussi

Nantes

25 avril 2014

 

CAPA hors-classe agrégés 2014

Déclaration préalable du Sgen-CFDT à l’ouverture de la Capa d’accès à la hors classe des agrégés de l’académie de Nantes du 25 avril 2014

Le Sgen CFDT rappelle une fois de plus aujourd’hui qu’il s’est toujours opposé à la hors classe et demande son remplacement par des échelons supplémentaires accessibles à tous.

Dans le contexte de redéfinition du service, le Sgen a approuvé le fait que l’on reconnaisse enfin que le métier de professeur ne se limite pas au service devant les élèves mais comporte aussi des travaux personnels liés aux tâches d’enseignement et des missions complémentaires liées au fonctionnement de l’établissement. Nous regrettons cependant que la reconnaissance de ces tâches ne puisse aboutir au mieux qu’à des indemnités alors qu’elles devraient pouvoir venir en déduction du service devant élèves.

Cette nouvelle définition du métier doit être prolongée par une refonte des méthodes d’évaluation des enseignants permettant la prise en compte des ces missions enfin reconnues, ainsi qu’une prise en compte du travail en équipe.

Dans cette perspective, l’inspection individuelle n’a plus de sens. Le Sgen CDFT a dénoncé certaines pratiques et l’aspect contre productif que cet exercice peut induire.

Le Sgen CFDT est prêt à participer à cette réflexion et à apporter sa contribution sur la réforme de l’évaluation des personnels et sur les déroulements de carrière.

En ce qui concerne la campagne de promotion 2014, le Sgen CFDT est satisfait de l’évolution de la circulaire ministérielle demandant à ce que les propositions rectorales comprennent la totalité des enseignants qui ont atteint le dernier échelon de la classe normale depuis au moins 4 ans, et bénéficiant d’une appréciation au moins « Très honorable ». Cette nouvelle modalité va au moins permettre l’examen en CAPN des dossiers de collègues en fin de carrière étant, pour certains, privés des points d’échelon consécutifs à des retards d’inspection.

L’étude du tableau d’avancement 2014 révèle encore de nombreuses disparités dans l’attribution des différents avis utilisés pour la mise en œuvre du barème.

1. Certains personnels ne reçoivent pas d’avis du chef d’établissement ou de l’IPR ce qui peut les pénaliser. Nous demandons que soit rappelée aux chefs d’établissement la nécessité de renseigner des avis pour tous leurs personnels promouvables.

2. Pour 22 candidats, l’avis du chef d’établissement est passé de Très Favorable à Favorable ; pour 9 d’entre eux, l’avis n’a pas été motivé (favorable par défaut) et pour les 13 autres, les appréciations ne traduisent aucune dégradation dans la manière de servir. Nous demandons que des explications soient demandées aux chefs d’établissement.

3. Pour 5 candidats, l’avis de l’IPR est passé de Très Favorable à Favorable. Une seule de ces baisses est justifiée (2 avis n’ont pas été motivés et 2 appréciations ne traduisent aucune dégradation dans la manière de servir). Parmi les 27 candidats dont un des avis a été modifié défavorablement, pour 11 d’entre eux, l’appréciation du recteur a été défavorablement modifiée. Nous demandons que, pour cette campagne, les 10 appréciations du recteur modifiées défavorablement et non justifiées soient revues.

4. Parmi les 21 collègues dont l’avis de l’inspection est réservé, 5 bénéficient d’un avis favorable de leur chef d’établissement. Pour ces 5 collègues, nous demandons une actualisation de l’avis pédagogique au sujet de l’évolution de leurs pratiques professionnelles.

5. Parmi les 126 avis "exceptionnel" attribués, 82 l’ont été à des collègues bénéficiant de 2 avis "Très favorable" CE et IPR alors que 41 collègues ayant également un double avis "Très Favorable" n’ont qu’un avis "Remarquable". Parmi les avis "exceptionnels", 18 ont été attribués à des collègues ayant un avis "Très Favorable" de l’IPR mais seulement un avis Favorable de leur chef d’établissement, 9 à des collègues du second degré ayant uniquement un avis "Très Favorable" de leur chef d’établissement . 47 avis "exceptionnels" ont été attribués à des collègues n’ayant pas atteint le 11e échelon. Par rapport à la campagne 2013, l’appréciation du recteur de 63 collègues a été modifiée défavorablement.

Pouvez-vous nous expliquer quels critères ont été utilisés pour l’attribution de ces avis ?

Compte tenu de la difficulté d’apprécier la pertinence des avis de certains chefs d’établissements, nous estimons que 41 collègues non proposés qui ont moins de 4 ans dans le 11ième échelon avec 2 avis favorables sont aussi méritants que les 51 collègues proposés du 10ième échelon qui ont un seul avis Très favorable et les 7 collègues d’échelons inférieurs à 10. Ces 41 collègues, dont 10 sont nés avant 1960, méritent d’être proposés à la place de collègues plus jeunes pour lesquels, rappelons le, la Hors classe est sans intérêt financier immédiat.

Cécile Huchet, Jean-Philippe Rineau, élus CAPA Agrégés Nantes